Un peu d'histoire ...

L’EGLISE

L’église dédiée à St Cybard, construite au XIIème siècle, durant le grand élan roman, en forme de croix latine, a été sévèrement mutilée. En effet pendant les guerres de religion qui firent rage dans la région, vers 1570, elle a subi de gros dégâts. Restaurée au cours des siècles suivants, sans grand art, nous la découvrons aujourd’hui, sobre mais intéressante.

La précédente cloche de l’église fut bénite le 23 Octobre 1715 par L Mullot, curé de Plaizac ; parrain Charles Annibal de Rohan, comte de Jarnac et comme marraine son épouse, Henriette, Charlotte, comtesse de Jarnac. La cloche actuelle a été bénite en 1958, parrain Monsieur Georges Pinard, marraine Marie Joseph Michaud, tous deux de Foussignac.

Le clocher rectangulaire, sur le carré a un premier étage nu entre deux bandeaux, et un second dont les faces sont ajourées d’une baie en plein cintre, aux arrêtes amorties en boudin ;un toit bas à quatre pans le surmonte, au dessus d’un entablement à modillons nus et mouluré d’un boudin sur le chanfrein.

 

La place de l’église a été pendant longtemps le cimetière. On y trouve lors des fouilles de nombreux squelettes. Actuellement plantée d’arbres et redessinée en 1983, grâce au don Sauvannet, elle est agréable au printemps avec sa pelouse verte. Vous pouvez y voir la croix hosannière en pierre qui provient de l’ancienne cure.

De nombreuses pierres debout limitent la place autour de l’édifice. Elles semblent provenir de l’ancienne construction ou des parties détruites de l’actuelle ; certaines ont des traces de moulures et supportent les statues à l’intérieur de l’église.

 

LA MAIRIE

La bâtisse, derrière le chevet de l’église a pendant longtemps été le presbytère. Elle servit d’école jusqu’en 1852 et fut reconstruite en 1879, pour devenir la mairie en 1969. Pendant de longues années la mairie se trouvait à l’ancienne école, route de Jarnac.

Durant une courte période elle se retrouva dans le bourg, Rue du Tilleul, dans l’ancienne maison Delangle, vendue à Monsieur et Madame Monerat Guy, qui y demeurent actuellement. La commune n’a conservé de cet ensemble immobilier que l’ancienne salle des fêtes, et l’annexe, inaugurée en 1968.

La place Jean Luce Chevallon, fut cimetière, elle aussi jusqu’en 1894. Trop petit, il a été d ésaffecté à cette date et transféré à l’emplacement actuel. Les registres paroissiaux signalent que ce dernier n’a pas été bénit.